Sáb. Mar 2nd, 2024

Après plusieurs jours devioles urbaines en France qui ont suivi la mort du jeune Nahel M., tué par un policier lors d’un contrôle, une interrogation parmi d’autres revient dans le chaos delle dessioni et des émeutes : la sécurité des sites olympiques est-elle suffisamment asurée ? La France est-elle prête à accueillir sereinement les 15 millones de turistas que asistirán a los Juegos Olímpicos y Paralímpicos (JOP) de París 2024 (del 26 de julio al 11 de agosto, del 28 de agosto al 8 de septiembre) ? Le tout, además de que la polémica página de incidentes del Stade de France, al margen de la final de la Ligue des champions 2022, se referme à peine.

Lee el recital: Artículo reservado para nosotros los suscriptores. Saqueos, incendios, asaltos: le bilan effarant des jours et des nuits d’émeutes en France

A un an de la cérémonie d’ouverture, la question revient avec d’autant plus d’acuité que le centre aquatique d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), qui doit servir de piscine d’entraînement pendant les Jeux de Paris, a été légèrement endommagé dans la nuit de jeudi 29 à vendredi 30 juin. Les flames de l’incendie d’une douzaine de bus dans le dépôt RATP qui jouxte la piscine ont noirci la fachada du centre aquatique et quelques vitres ont éclaté, « mais ça ne devrait pas remettre en cause le calendarrier de sa livraison »précise Stéphane Troussel, le président (socialiste) du conseil départemental de Seine-Saint-Denis – l’ouverture est prévue au printemps 2024. Ni entraîner de surcoût important.

Si aucun autre site olympique n’a été touché à ce jour, l’inquiétude n’en demeure pas moins réelle, tant un grand nombre d’infrastructures se trouvent au cœur des quartiers sensibles qui se sont embrasés (village des sports, centre aquatique olímpico, etc). Les pouvoirs publics se veulent toutefois rassurants. « Dans le cadre des Jeux olympiques et paralympiques, on a pris des mesures ces derniers jours pour renforcer encore la securisation des infraestructuras »A anunció la ministra de Deportes y JOP, Amélie Oudéa-Castéra, el lunes 3 de julio, en marge d’un événement sur lesvioles dans le sport – des propos rapportés par l’Agence France-Presse.

Lea también: París 2024: sur fond de tensions sociales, le parcours parisien du relais de la flamme dévoilé

Bien que » preocupado « par lesviolences urbaines des derniers jours en France, la ville de Paris n’a, elle, «pas d’inquietude» quant à d’éventuelles répercussions sur les JOP, a dédramatisé l’équipe de la maire, Anne Hidalgo, mondi, alors qu’elle présentait le parcours parisien de la flamme olympique. «Le contexte social et sociétal est assez préoccupant, mais on et à un an des Jeux. Il ne faut pas confondre les échéances »a jugé le premier adjunto, Emmanuel Grégoire, rappelant la « tradición de los trêves olympiques, un paréntesis fundamental ». L’élu asegura: « Le risque sécuritaire est là, on le gère (…) mais il faut arrêter de se focaliser there-dessus. (…) Notre pay a l’habitude d’accueillir les événements de façon Optime. »

Il vous reste 46,88% de cet article à lire. La suite está reservada para suscriptores.