Dom. Jul 21st, 2024

El Grande Boucle es bouclee. Domingo 23 de julio, en los Campos Elíseos de París, el belga Jordi Meeus s’est adjugé la dernière victoire d’étape du Tour de France 2023, privado, à la photo-finish, hijo de su compatriota Jasper Philipsen d’un cinquième succès au sprint sur cette édition. Más el tradicional défilé de clôture aura surtout été marqué par l’ultime frisson ofrecido por Tadej Pogacar, que se unió a unos cincuenta kilómetros de l’arrivée.

Repris, le double lauréat de l’épreuve (2020, 2021) ne lèvera pas les bras une troisième fois sur cette Grande Boucle, pas plus qu’il n’aura les honneurs de revêtir le maillot jaune sur le podium protocolaire. Como en 2022, Jonas Vingegaard restablece la clasificación general. Le coureur de l’équipe UAE Emirates está satisfecho con el deuxième place et de la tunique blanche du meilleur jeune. Le Danois devance de 7 minutos y 29 segundos son delfín. Un écart abismal; le plus important depuis 2014.

Les dos estrenos semanales del curso, pourtant, laissaient présager un mano à mano haletant, jusqu’à Paris ou presque. Un duel digne de 1989, pensait-on, quand il avait fallu attendre le dernier jour de l’épreuve et le contre-la-montre final pour que l’Américain Greg Lemond finale prennement le dessus sur le Français Laurent Fignon, pour 8 secondes. Tadej Pogacar y Jonas Vingegaard seront seront livrés une lutte feroce au sommet du général, à coups de bonifications, de marquages ​​​​​​et de secondes grappillées… Jusqu’à la sortie des Alpes. Retour sur les étapes marquantes du cru 2023.

Etapa 1: los eslovenos lanzan la batalla y empoche une bonification au sprint. Avantage Pogacar (4 segundos)

Les duels font le sel de tout sport et, au coup d’envoi de ce Tour de France, les observateurs salivent déjà à l’idée de voir Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar – vainqueurs des tre dernières éditions de l’épreuve – se mesurer à nouveau. Reste une interrogation: l’état de forme du Slovène, victime d’une fracture du poignet, fin avril, lors de Liège-Bastogne-Liège. « Passure d’être encore al 100 % », el líder de los Emiratos Árabes Unidos sigue estando bien decidido à récupérer sa couronne. El ensayo de la etapa inaugural.

Lire también en el Tour de Francia 2023: Artículo reservado para nosotros los suscriptores. Tadej Pogacar y Jonas Vingegaard, un duelo au goût de revanche

Dans la côte de Pike, l’ultima ascension du parcours, le coureur d’UAE Emirates se détache, suivi dans un premier temps par le Danois et le Français Victor Lafay (Cofidis). Ils franchissent le sommet ensemble, sans vraiment s’attaquer, avant d’aborder l’arrivée au sein d’un petit groupe. Mais le prodige de 24 ans sprinte pour aller décrocher la 3Y place du jour, sinónimo de quatre secondes de bonifications. Pas de quoi inquiéter son rival de la Jumbo-Visma: «Le Tour ne va pas se jouer à quatre secondes près. »

Il vous reste 83,27% de cet article à lire. La suite está reservada para suscriptores.