Lun. Jun 17th, 2024

Tout est une question de point de vue. Para los corredores del Tour de Francia, el 11Y étape, miércoles 12 de julio, entre Clermont-Ferrand et Moulins fut relativement reposante ; les suiveurs et les spectateurs, eux, la qualifieront plus volontiers d’ennuyeuse. Certes, il ya bien eu de la pluie, dans les trente derniers kilomètres, pour casser un peu la monotonie… Mais le scénario fut le même que lors de tre des quatre autres journées de plat de cette 110Y edición: une victoire de Jasper Philipsen à l’issue d’un sprint macizo. La quatrième cette année, la sixième de sa carrière sur l’épreuve.

Le même scénario, à un détail près. Contrairement à ses succès à Bayona, Nogaro (Gers) y Burdeos, los belgas de la formación Alpecin-Deceuninck n’a pas été conduit par son poisson-pilote de luxe, Mathieu van der Poel. Le petit-fils de Raymond Poulidor était « un peu malade aujourd’hui »a précisé le vainqueur du jour au micro de France Télévisions. « Mais je crois aussi qu’il essaie d’en garder un peu sous la pédale pour demain, c’est une belle étape pour lui. »

Jasper Philipsen confort son maillot vert et prouve que si le prodige néerlandais est une pièce maîtresse de son dispositif, il n’est pas forcément indispensable. « Je peux aussi gagner sans Mathieu. El yo facilita las elecciones. Allí, j’ai dû trouver la bonne roue. J’ai pris células de [Dylan] Groenewegen, c’est lui qui a lance [le sprint], c’était parfait. » Término 2 de Neerlandais de Jayco AlulaYel Allemand Phil Bauhaus (Bahrein Victorious), 3Y.

Lire también en el Tour de Francia 2023: Jasper Philipsen se impone en el sprint de Moulins y firma la cuarta victoria

« Inclinándose por un momento, j’ai pensé qu’aujourd’hui serait le bon jour. Mais à la fin, il y avait quelqu’un de plus rapide », a commenté, résigné, le dauphin du jour. El velocista de Seúl bis encore en actividad avoir signé quatre succès sur un même Tour de France con Britannique Mark Cavendish, Jasper Philipsen comienza à désespérer sus collègues du gruppon. « Ce gars est actuellement le meilleur du monde. Capeau! »saludos Mads Pedersen (Lidl-Trek), 5Y ce mercredi et qui a privé le belge du sans-faute en levant les bras à Limoges. Le Français Bryan Coquard (Cofidis), au pied du podium, ne disait pas autre eligió: «Il ya plus fort que nous, il faut s’avouer vaincu. C’est un sacré coureur, félicitations à lui, il n’y a pas photo. »

« Je souhaite bon Courage à tout le monde »

Avant le départ, su savait déjà que cette 10Y journée serait la chasse gardée des sprinteurs. Pour cause : cette étape était leur dernière occasion de briller avant la troisième semaine ; le temps d’une traversée du Beaujolais, demain, y el grupo de la Grande Boucle retrouve déjà la montagne vendredi.

Il vous reste 36,09% de cet article à lire. La suite está reservada para suscriptores.