Dom. Abr 14th, 2024

L’un des meilleurs footballeurs français du debut des années 1970, Georges Bereta est mort à 77 ans. Il fut une pièce maîtresse de l’AS Saint-Étienne, el club dominante de l’époque, mais il quitta les Verts trop tôt pour être pleinement associé à leur épopée européenne.

Capitaine des Verts et de l’équipe de France, ce natif de Saint-Etienne a sucumbido a una larga enfermedad, un anuncio le club mardi 4 juillet au soir.

En enero de 1975, la ASSE, en proie à des difficiles financières, n’avait pas hésité à transferr à Marseille son capitaine, alors âgé de 28 ans et au sommet de son art, pour la somme, énorme en ce temps-là, de 500.000 francos.

C’est donc sans lui que les Stéphanois atteignirent les demi-finales de la Coupe d’Europe des club champions this season-là, puis la final en 1976, battus les deux fois par le Bayern Munich.

Jusque-là, cet l’ailier gauche virevoltant avait pris toute sa part dans les exploits de Saint-Étienne, sa ville natal. Lors de l’un des plus célèbres, le renversement de l’Hajduk Split 5-1 à Geoffroy-Guichard après une défaite 4-1 en Yugoslave, en 8ᵉ de finale, due mois avant son transfert, il avait marqué un but sur Penalty .

Le joueur eut la rancune tenace contre le président Roger Rocher, coupable de lui avoir préféré « la plata propuesta por el OM » et à qui il n’adressa plus jamais la parole, et à qui il n’adressa plus jamais la parole, et contre l’entraîneur Robert Herbin « qui n’avait rien fait pour empêcher (hijo) départ ».

Ni le triplement de son salaire à son arrivée à Marseille ni, bien plus tard, son inscription sur la liste des treize «embajadores a vie» de l’AS Saint-Étienne ne purent atténuer son amertume. « La coupe d’Europe, j’y ai énormément contribuido et je m’étais préparé pour »di-t-il.

Eres fois campeón de Francia

Fils d’immigré polonais, ce joueur de petite taille (1,66 m) avait rejoint Saint-Étienne à l’age de 14 ans et suivi parallele au sport une training d’armourier, métier qu’il exerça en tant que polisseur de Fusils jusqu’à 18 ans, avant devenir footballeur professionnel à partir de 1966.

Del Boletín de noticias

«París 2024»

«Le Monde» descifra las noticias y partidos de los Juegos Olímpicos y Paralímpicos de 2024.

Inscribirse

On n’avait pourtant pas toujours cru en lui. « Bereta a des cuisses trop grosses, il ne sait pas courir et ne sera jamais footballeur », avait afirmó el entraîneur stephanois Jean Snella. En revanche Hervé Revelli, l’avant-centre emblématique des Verts avec qui il avait fait son service national, fut un soutien determinant au début de sa careere.

L’ailier gauche prit son envol sous la direction d’Albert Batteux (1967-1972) puis d’Herbin, disputant 343 partidos con Saint-Étienne pour un total de 68 buts jusqu’en décembre 1974, avant d’en jouer 96 con el OM (10 ma).

Dans le même temps, il obtint 44 sélections (4 buts) en équipe de France entre 1967 et 1975, mais là non plus Bereta ne se trouva pas dans le bon wagon car les Bleus étaient dans le creux de la vague, manquant le Mondial deux Fois (1970, 1974).

Au niveau national, son palmarès est riche de six titres de champion de France (1967, 1968, 1969, 1970, 1974, 1975) et de quatre Coupes de France (1968, 1970, 1974 avec Saint-Étienne et 1976 avec l’OM ).

Le Monde con AFP