Sáb. Mar 2nd, 2024

El avait quasiment creó la función de director deportivo. Robert Budzynski, aquí œuvra trente-cinq ans à ce poste pour le FC Nantes et contribuye ainsi grandement au sacre des « canaris » en 1995, est mort lundi 17 juillet à l’âge de 83 ans, a appris l’Agence France-Presse (AFP) Auprès de sa famille.

Ancien joueur de Lens et de Nantes, « Bud » avait été fois international français dans les années 1960. Défenseur central, il a mené les deux chambers des premiers titres de champion de France du FC Nantes, en 1965 et 1966, avec l’ équipe entraînée de José Arribas, el iniciador del « jeu à la nantaise ».

Ni dans le Pas-de-Calais et formé à Lens, vino a ver el resto de su vida al servicio del FC Nantes. Sa carrera de joueur a été brutalement stoppée par una fractura de tibia-péroné à 28 ans, dont il n’a jamais pu complètement se remettre. Il a ensuite longtemps été directeur sportif du club, un post alors tout nouveau dans les clubs français, au debut des années 1970, qu’il a contribué à définir.

Dénicheur de campeones

Budzynski fue uno de los bâtisseurs des équipes de «Coco» Suaudeau, campeón en 1980 y 1983, luego sobrevivió al legendario FC Nantes en 1995 con Patrice Loko, Christian Karembeu, Nicolas Ouédec y Raynald Pedros, campeones en ne perdant qu’un seoul match .

Comme directeur sportif, il a notamment déniché Vahid Halilhodzic en ex-Yougoslavie, Jorge Burruchaga à Independiente ou le Tchadien Japhet Ndoram au Camerún, au Tonnerre de Yaoundé. En el corazón de la formación participó en la eclosión de Marcel Desailly o Didier Deschamps, actual seleccionador de Les Bleus, y de la generación campeona en 1995.

Robert Budzynski avait joué onze fois pour l’équipe de France, notamment les troismatches du Mondial 1966. Il avait notamment mené with Robert Herbin et Jacky Simon la rébellion des joueurs contre le selectionneur Henri Guérin et ses adjoints, demandant à jouer le dernier en zone , comme à Nantes, et non au marquage individuel. Cela n’empêchera pas la défaite contre l’Angleterre (2-0) y l’elimination au premier tour.

Lee el retrato: Artículo reservado para nosotros los suscriptores. Philippe Diallo, nuevo mecenas de la FFF en una época de arte y ensayo

Le Monde con AFP